Le pont-levis (pont dormant et pont basculant)




L'entrée du fort se fait par un seul endroit qui est situé à l'arrière de celui-ci. Un pont en deux parties doit être franchi pour y pénétrer.

La première partie du pont, qui est la plus longue, est constituée d'un pont dormant. Il s'agit d'un ouvrage fixe qui repose sur des piles.

La deuxième partie est un pont mobile. Celui-ci dans le cas du fort de Mons-en-Barœul est un pont basculant. Un mécanisme comportant deux longerons sur les côtés, qui jouaient le rôle de contrepoids, permettait à 4 hommes de le faire pivoter depuis la salle du pont-levis située sous la salle de garde. Un accès direct permettait de communiquer entre cette sallle de garde et la salle de commande. Quelques éléments de ce mécanisme sont encore visible (leviers, arcades avec de magnifiques pierres de Soignies taillées, anneaux, etc).

Il existe une très grande variété de ponts mobiles dans les forts Séré de Rivières, à peu près une cinquantaine. Parfois il s'agit de ponts coulissants, rétractables, pivotants selon différents axes, etc. Peu de pont-levis sont encore en état et très peu fonctionnent encore. Celui de Mons-en-Barœul n'est plus en état de marche.

Ci-dessous deux vues du pont-levis et des fossés prises en 1983.