Retrouvons nos racines !


Début février 2014, une belle vue de la cour centrale du fort de Mons-en-Barœul, telle que bientôt on ne pourra plus le voir.
Le Fort de Mons-en-Barœul montre des signes inquiétants depuis plusieurs années de fissurations et d'infiltrations. Pour preuve les bassines présentes actuellement à l'étage de la bibliothèque. Le mal est connu, et maintes fois signalé. 


Malheureusement la végétation qui s'est développée avec le temps sur le sommet du fort est responsable de cette situation. Ce sont notamment les arbres avec leurs racines pivotantes qui permettent aux eaux de pluie de s'infiltrer. Il faut se résoudre à supprimer ces racines et donc les arbres ... pour retrouver nos racines ! En effet les cartes postales qui viennent de resurgir confirment qu'il y a cent ans il n'y avait que de l'herbe rase. A cette époque l'absence de bombardement aérien rendait tout camouflage inutile.


Des fissurations de plus en plus importantes sont apparues au fil des années. Ici une fissure sur presque toute la hauteur de la poudrière de la cour nord.
Sur cette carte postale centenaire retrouvée à Dresde en Allemagne, on remarque l'absence d'arbres sur le sommet du fort. Pourtant nous sommes pendant la première guerre mondiale, le fort est occupée par l'armée allemande qui n'a nul besoin de se camoufler d'une aviation inexistante. La suppression des arbres pour des raisons de sauvegarde ne fera que renouer avec nos racines !