Obstiné mais pas borné

Une nouvelle borne a failli disparaître au Fort de Mons

La borne de servitude n° 1 déplacée après son sauvetage

Merci à Gérard Logez qui a permis le sauvetage de cette borne de servitude qui porte le numéro 1. En ce mois de juin 2013, elle prenait directement le chemin de la décharge !
Déplacée à proximité du pont basculant, elle a rejoint un bac de lavage pour lequel nous avions épargné le même sort, et qui est maintenant transformé en bac à fleurs. On se souvient aussi de la même mésaventure survenue pour la borne n° 35 en juillet 2007 et que nous avions pu sauver également d'une disparition certaine à tout jamais.
On pourrait se dire que bizarrement le cycle est bouclé puisque ce sont les deux bornes qui portent les numérotations extrêmes qui ont été sauvegardées.
Comment expliquer cette difficulté à préserver ces rares morceaux de patrimoine à Mons-en-Barœul ?

Une borne bien camouflée parmi les fleurs ... une sage précaution !

La place initiale de cette borne reste incertaine. D'anciens plans montrent que la borne n° 1 devait se situer dans une zone construite lors de l'édification de la Zup, elle avait donc déjà été déplacée avant cette nouvelle ballade.
Quoiqu'il en soit sa nouvelle position, qui espérons le sera définitive, aura son utilité lors des visites du fort. Néanmoins l'angle qui figure à son sommet ne correspond plus à la signification d'origine, et il faudra un peu d'imagination pour lui redonner vie.

L'angle visible au sommet de la borne n° 1