La disparition du petit fortin

Malgré nos interventions, le petit fortin n'est plus. Nous pouvons vous montrer ses derniers instants grâce à une vue aérienne. Bizarrement on a préféré cacher derrière une palissade de 4 mètres de hauteur le travail des engins de chantier. Pourquoi cet acharnement à quelques jours des Journées du Patrimoine ? Nous avons toujours été étonné de voir les consciences collectives se réveiller quand il est trop tard. Il est dommage une fois de plus que les monsois se voient privés d'une partie de leur histoire. 


La voie des airs, en l'occurrence celle de la montgolfière, nous permet de vous montrer ce que l'on cherche à nous cacher. 

Les deux photographies ci-dessous ont été prises, à 20h30, au dessus du Fort de Mons-en-Barœul, le 9 août 2011, à 1 500 pieds (soit environ 500 mètres d'altitude).


Sur ces deux clichés on découvre les contours du fort  et de ses fossés. Le jardin de Thalie et la salle des fêtes sont bien repérables, de même que la tour hertzienne et la chaufferie, évidemment vues de façon surprenante à cette hauteur. Le petit fortin et l'ancienne briqueterie qui a servi à la construction du fort étaient au milieu des palissades. Il n'en reste plus rien ... qu'un souvenir !


Un gros plan sur le chantier en cours, grâce à ces photographies en haute définition, nous permet de discerner ce qui semble correspondre à l'entrée d'un tunnel, là où l'excavatrice a dégagé un énorme trou, faisant disparaître, à tout jamais, toute trace de l'ancien petit fort.