Les traces probable de l'ancienne briqueterie


Sur cette photo, prise le lundi 13 décembre 2010, la pelleteuse chargée du terrassement a mis à jour une quantité considérable de briques (1). Il pourrait s'agir du lieu non encore identifié avec précision qui serait celui de l'ancienne briqueterie. Nous savons qu'il y a eu plusieurs briqueteries dans cette zone, dont une installée tout spécialement pour la fabrication des 3 millions de briques nécessaires à la construction du Fort de Mons-en-Barœul. En (2) la butte qui protégeait ce que les anciens appelaient le petit fort, est qui est en fait une des deux batteries annexes. Un souterrain pourrait réunir cette structure au fort lui-même. En (3) la ligne des peupliers où sont présentes de nombreuses bornes de servitudes.



La zone qui voit actuellement surgir de nouvelles constructions se situe à proximité du cimetière. Il s'agit de la partie septentrionale de ce qui est la plaine du Fort. C'est dans ce magnifique espace vierge, le plus grand encore existant à Mons,  qu'avaient été découvert des vestiges gaulois (huttes, pieux, poteries) à proximité d'une zone marécageuse. Si d'autres travaux sont prévus dans ce lieu il est très probable que d'autres découvertes feront surface. Il faudra donc être très vigilant.