Un Fort du système de défense Séré de Rivières

Construit en deux années seulement, de 1878 à 1880, le Fort de Mons-en-Barœul fait partie du système de défense élaboré par le général Séré de Rivières suite à la défaite de 1870. Devenu inutile suite à la mise au point de nouveaux explosifs 5 ans seulement après sa réalisation, il sera toutefois le siège d'unités de transmission, dont la plus étonnante sera celle d'une section colombophile avant de servir durant la guerre d'Indochine. Entre temps il aura connu des périodes d'occupation allemande à chacune des deux guerres mondiales, après avoir été déclassé 48 heures avant la déclaration de la première ! Resté intact, car non bétonné comme beaucoup d'autres fortifications, et magnifiquement remis en valeur avec un centre socio-culturel, c'est un exemple unique qui présente un intérêt architectural, historique et patrimonial exceptionnel.

Témoins de fissuration

En plusieurs endroits du fort ont été posés des témoins de fissuration. Six ans après l'achèvement du fort celui-ci a présenté des zones de fissuration. On trouve environ une cinquantaine de plaques témoins, elles sont datées du 16 janvier 1886.
Depuis il n'y a plus de mouvement de terrain et la fissure reste identique. Tout au moins c'est ce que nous pouvions écrire en 2008, car une fissuration est apparue au niveau de la cour sud. Comment expliquer ce nouveau phénomène après 122 ans ?
Seule la pièce qui donne sur la batterie de flanquement (côté gauche du fort en entrant) a subi un affaissement plus important, sans aucun rapport avec des tirs. Un mur de soutènement a été posé en 1984 en travers.