Les créneaux de fusillade

Par analogie avec les créneaux des châteaux forts, on désigne par le nom de créneaux de fusillade les ouvertures qui existaient dans les couloirs du même nom. L'ouverture supérieure avait une inclinaison orientée pour atteindre le sommet de la contre escarpe, quant à l'ouverture inférieure elle permettait de tirer dans le fossé.

Ci-dessous à gauche un créneau de fusillade au fort de Mons-en-Barœul vu de l'extérieur et à droite vu de l'intérieur.







Ci-dessous, à gauche, un renfoncement dans le couloir de fusillade qui recevait un poêle à bois ou à charbon. Ci-dessous, à droite, le créneau de fusillade au niveau de la grande caponnière.