Les bornes de servitude

Le fort de Mons-en-Barœul, comme les autres forts, était entouré d'une double zone de servitude. La première délimitée par des poteaux en bois n'existe plus et aucun élément de cette structure n'a été retrouvé, ce qui est bien compréhensible compte tenu de la résistance de ce matériau dans le temps.
Le deuxième périmètre était réalisé avec des pierres octogonales numérotées. Plusieurs ont été retrouvées.
Certaines sont encore à leur place d'origine, parfois presque totalement enterrées, ce qui les a sûrement préservées. D'autres déplacées, voire même retournée pour l'une d'entre elle pour une raison inconnue (photos ci-dessous).



D'autres sont actuellement entreposées à des endroits divers comme au fond du cimetière communal. Il serait intéressant de ne pas les laisser en ce lieu dans un oubli proche du repos éternel ! Quatre bornes sont actuellement entreposées au fond du cimetière de Mons. Il y a la borne n°10, les trois autres numéros ne sont pas identifiables car orientées dans un mauvais sens.
La borne numéro 34 qui est au milieu de la plaine derrière la chaufferie a été malheureusement tagée.

Plus inquiétant sont les mésaventures de la borne numéro 35 cet été (voir les photos ci-dessous) !!
En ce mois de juillet 2007, lors de travaux effectués autour de la chaufferie, qui est le seul bâtiment inscrit aux momuments historiques (!), une borne de servitude, celle qui porte le numéro 35 et qui avait résisté depuis 130 ans a été enlevée et sa base cassée. Cette borne avait été protégée grâce aux ronces et aux orties jusqu'en 2004 date du début des travaux de la Maison Folie. Elle n'a pas résisté à la réalisation d'un accès qui aurait pu être déplacé de quelques centimètres !! Dommage.



Une autre borne, la n°34, qui est dans la plaine du fort a été aussi victime de dégradation. La voici à gauche avant d'être tagée.





Lors de la visite du dimanche 6 janvier, par un beau soleil, comme souvent chaque premier dimanche du mois (qu'on se le dise !) découverte de la borne n°18 qui est maintenant bien dégagée suite aux travaux dans la plaine du Fort.
On voit bien le tracé angulaire qui figure à son sommet et qui réalisait la ligne virtuelle reliant chaque borne de servitude.
Ces bornes il en existe plusieurs disséminées autour de cet ouvrage militaire ... un jeu de piste pour celui qui pourra toutes les retrouver ! Petite astuce il y en a 4 au fond du cimetière ... qui dorment d'un sommeil que l'on espère pas éternel.